Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Coming out

Xavier Jugelé et son compagnon mariés à titre posthume

6 Juin 2017 , Rédigé par coming out

Xavier Jugelé et son compagnon mariés à titre posthume

Mardi 31 mai, Etienne Cardiles s’est marié à titre posthume avec Xavier Jugelé, le policier tué sur les Champs-Elysées le 20 avril 2017. François Hollande et Anne Hidalgo ont assisté à la cérémonie, rapporte Le Parisien.

[Edit 18h : un ami d’Etienne Cardiles et Xavier Jugelé nous a informés que la famille ne souhaitait pas médiatiser l’événement, rapporté en premier lieu par Le Parisien. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, n’était pas présent.]

La cérémonie s’est déroulée dans la mairie du XIVe arrondissement de Paris. Un peu plus d’un mois après la mort de Xavier Jugelé, policier de 37 ans assassiné lors d’une attaque terroriste sur l’avenue des Champs-Elysées le 20 avril pendant son service, son compagnon Etienne Cardiles a décidé de célébrer leur union en l’épousant à titre posthume, mardi 31 mai.

Selon les informations du Parisien-Aujourd’hui en France, la cérémonie s’est déroulée devant un petit comité, relevant toutefois la présence de « plusieurs autorités ». L’ancien président de la République, François Hollande, et la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, ont assisté à la célébration de ce mariage.

Un mariage à titre posthume est rendu possible par formulation d’une demande auprès du ministère de la Justice. Pour que la demande soit recevable, il est nécessaire de justifier de « l’existence de motifs graves », les attentats entrant dans cette catégorie, précise le site internet du gouvernement, ainsi que d’une « volonté matrimoniale non équivoque de la personne décédée ». Il appartient ensuite au président de la République, et à lui seul, de donner ou non son accord pour la célébration du mariage. Sa décision est rendue par décret.

Un discours bouleversant

Le 25 avril dernier, soit cinq jours après l’attaque meurtrière, Etienne Cardiles a rendu un hommage bouleversant à son compagnon tombé sous les balles d’un terroriste. « Je souffre sans haine », avait-il lancé dans un discours énoncé depuis la place Lépine, près de la Préfecture de police de Paris, celle à laquelle était rattaché Xavier Jugelé.

 

Couverture : @flagasso/Twitter

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article